Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Famílle Vervloet à Santa Leopoldina (ES)

Jean Joseph Vervloet et sa femme Anne Marie Van Isterdael avec leurs six enfants ont quitté la Belgique pour le Brésil en décembre de l'année 1858.

JEAN JOSEPH VERVLOET et son épouse ANNE MARIE VAN ISTERDAEL sont arrivés en 1859 à Santa Leopoldina

Jean Joseph Vervloet (40 ans), son épouse Anne Marie Van Isterdael (34 ans) et leurs 6 enfants ont quitté la Belgique pour le Brésil le 15 décembre 1858.  Leurs enfants sont Jean Baptiste de 13 ans, Jerôme Sebastian de 10 ans, Marie Amélie de 7 ans, François Auguste de 3 ans, Joseph Lucien de presque 2 ans, leur fils Victor Antony n’a pas embarqué suite aux soins médicaux spéciaux dont il avait besoin et n’est arrivé au Brésil qu’à 18 ans en 1872.  Anne Marie, enceinte quand elle a quitté la Belgique, a eu sa fille Eugénie sur le bateau encore à l’ancre au port de Rio de Janeiro.

Débarquant à Rio le 19 avril 1859, ils sont arrivés dans l’État d’Espírito Santo le 2 mai 1859 et au cours du même mois au port de Cachoeiro. 

Ils s’établirent à Santa Leopoldina (ancien port de Cachoeiro), dans la région de Luxemburgo, près de l’ancienne Suisse, ancien siège de cette commune de l’Etat. Les trois noms les plus importants de cette famille sont le patriarche : Jean Joseph, naturalisé brésilien comme João José et ses deux fils plus âgés: Jean Baptiste (João) et Jerôme Sebastien (Jeronymo). On leur doit le début du commerce local (magasin de vente et d‘achat de café Le Luxemburgo). Commerce d’import-export et commerce en gros et au détail à travers leurs trois entreprises: V & J.Vervloet de Luxemburgo, J.Vervloet & Cia. du Porto de Cachoeiro et Vervloet. Irmão & Cia. à Timbuy (aujourd’hui Santa Teresa). 

A eux aussi, nous devons la première exportation de café de la région pour l’Europe, la construction des premières maisons résidentielles et commerciales du port de Cachoeiro, l’illumination de la ville, l’approvisionnement en eau canalisée et l’exploitation de la rivière Santa Maria à travers l’entreprise : Cia. de Navegação Fluvial qui relie le fleuve Santa Maria à l’océan Atlantique et le port de Cachoeiro à Vitória, capital de l’Etat. 

Jeronymo Vervloet

Vervloet JeronymoJeronymo est né en 1849 en Belgique dont la ville et la date exacte sont inconnues. Il était importateur, exportateur et politicien. En 1873,  il épouse Ida Barth, Allemande née à Berlin. Après son mariage, il a habite moins de deux dans le district de Luxemburgo, ancienne colonie de Santa Leopoldina (ES), aujourd’hui commune qui porte le même nom. Em 1875, il habite dans la région de Timbuy, commune actuelle de Santa Teresa dans le même État.

Vervloet Importadores e ExportadoresJeronymo a fondé avec son père João José et son frère João, l’entreprise VERVLOET IRMÃO & CIA, firme d’import-export qui a dominé les deux communes pour plus de 50 ans. C’est dans cette même région que Jeronymo est entré en politique, quand s’est formé la Première Intendance de la Vila de Santa Teresa constituée de cinq intendants. Jeronymo Vervloet a été le premier intendant nommé par le Président de cette Intendance en 1891. Il a exercé les fonctions de Président de la commune de Santa Teresa pour deux périodes : du 22/02/1891 au 23/03/1891 et du 30/01/1892 au 20/02/1892.

Vervloet Cia de navegação fluvial

Jeronymo Vervloet a fondé aussi la CIA DE NAVEGAÇÃO FLUVIAL pour l’exploitation du fleuve Santa Maria. Ses bateaux servaient autant le transport des passagers que du café et des marchandises qui approvisionnaient  les magasins de ses entreprises. Rappelons qu’il n’y avait pas de routes à l’époque dans la région.  

Á la mort de son père en 1900 et au départ de son frère João Vervloet pour Rio de Janeiro, Jeronymo Vervloet, s’est fixé en 1901 au Porto de Cachoeiro, commune de Santa Leopoldina. Le 30 juin de cette même année, il a déplacé la Matrice de l’entreprise VERVLOET IRMÃO & CIA dans les proximités du Porto, local plus adéquat pour l’expansion des affaires, transformant la Matrice de Santa Teresa en filiale.

La firme Vervloet Irmão & Cia avait un correspondant à Hambourg, principal port de l’Allemagne, qui se chargeait de tous les achats sur le marché européen. Á travers ce port, la firme Vervloet Irmão & Cia importait d’ Europe, toute espèce d’ustensiles domestiques, d’outils, de tissus, de boissons, d’instruments de musique, de denrées comestibles, de dentelles, de porcelaine de Sèvres, de Limoges, de Macau, de jouets, de parfums français, de machines à coudre,  de tourne-disques, de vêtements de toute sorte, chapeaux, linge, parapluies, ombrelles, sacoches, souliers, costumes, cristaux de Bohème, pianos, meubles, vins allemands, français et portugais; fruits frais de Belgique (raisins, poires et pommes), fruits cristallisés, fruits de Noël (noix, noisettes, amandes, tamaras et raisons secs), horloges Cuco et carillons, appareils photos Kodak, etc...

Les marchandises arrivent par navires jusqu’au port de Vitória puis parviennent à Santa Leopoldina sur les bateaux de Cia. de Navigation Fluviale, dont la concession avait été obtenue du Gouvernement de l’Etat. De Santa Leopoldina à Luxemburgo, à Suíça et à Santa Teresa, elles étaient transportées à dos d’ânes jusqu’à ce que soit construite la route reliant le Porto à Santa Teresa.

Vervloet Irmão & Cia distribuait aussi un vin allemand embouteillé au Brésil, qui s’appelait Vinho Jeronymo.

A l’époque, Jeronymo Vervloet était déjà une puissance financière. De 1901 à 1909, il maintenait résidence dans les deux villes dû à ses engagements politiques, période où il se relayait à l’administration de la commune  de Santa Teresa avec Carlos Avancini. Ensuite, il s’installa définitivement à Porto avec sa famille, laissant la filiale de Santa Teresa aux soins de son fils aîné, José Eugênio Vervloet, de 24 ans. Son autre fils Victor Hugo Vervloet déjà marié, a continué à habiter Santa Teresa. Jeronymo Vervloet a continué à la direction de la Matrice aidé de ses fils Francisco Alfredo Vervloet et João Jeronymo Vervloet jusqu’à sa mort le 20 mai 1913 à 64 ans, laissant par testament la succession de l’entreprise à ses enfants.

Une avenue portant son nom lui rend hommage dans le quartier de Maria Ortiz de Vitória (ES) e une rue de Santa Teresa (ES) porte également son nom.

Fils de Jeronymo et Ida
  1. JOÃO JERONYMO VERVLOET, 24 ans, marié à ERMÍNIA GASPARINI. 17 ans, le 6 octobre 1900, dans le quartier de Santa Teresa, à la Maison des audiences du Gouvernement Municipal

  2. JOSÉ EUGÊNIO VERVLOET, 27 ans marié à ANSELMA BROILO, 20 ans d’ascendance autrichienne -italienne, le 7 septembre 1901.

  3. EUGÊNIA VERVLOET marié à JOSÉ JOAQUIM GOMES, d’ascendance portugaise, le même jour que son frère José Eugênio Vervloet, le 7 septembre 1901.

  4. VICTOR HUGO VERVLOET, 25 ans, marié à LAVÍNIA GASPARINI, 18 ans, d’ascendance italienne le 30 juillet 1904. Le mariage a eu lieu dans la salle du Gouvernement Municipal de Santa Teresa, devant le Juge distrital, Luiz Muller. Lavínia était la soeur d’Ermínia mariée à João Jeronymo Vervloet.

  5. AMÉLIA IDA VERVLOET, mariée à l’ingénieur FRANCISCO TAUMATURGO DE FARIA. 

  6. LÚCIA VERVLOET mariée au négociant de Rio de Janeiro, LUIZ TEYKAL. 

  7. FRANCISCO ALFREDO VERVLOET, 28 ans marié à JÚLIA RIBEIRO DE BARCELLOS, 22 ans  le 18 février 1911, à Porto de Cachoeiro, quartier de Santa Leopoldina. Il a été maire de Santa Leopoldina de 1920 à 1922 et de 1925 à 1928.

  8. IDA LUÍSA VERVLOET, 19 ans, mariée à l’avocat ANTÔNIO PEDRO DA SILVEIRA, 22 ans, le 27 mai 1911 chez le Colonel Duarte de Carvalho Amarante, suppléant du Juge de Droit.

  9. CARLOTA MARIA VERVLOET, la plus jeune, 21 ans, mariée au chirurgien-dentiste, OTTO EWALD JÚNIOR, 21 ans, le 29 mars 1913.

Les quatre maisons construites par les Vervloet à Santa Leopoldina

Les quatre maisons construites par les Vervloet à Santa Leopoldina (ES), rua do Comércio, font partie du Patrimoine public. 

Vervloet Rua do Comércio 43

 

TYPOLOGIE:  magasin;

Rua do Comércio, nº 43, siège de Santa Leopoldina;

PROTECTION LÉGALE: Résolution nº5/1983 du Conseil de l’État de la Culture, Inscrit sur le Livre du Patrimoine Historique nº 32 a 68, pages 4v a 7v;

DESCRIPTION ARCHITECTONIQUE :  Construit en  1901, l’entrepôt était destiné au dépôt du café des commerçants les plus importants de Santa Leopoldina (João Vervloet et José Reisen). Les deux édifices qui se suivaient avaient une façade marquée par les dessus des portes, ces valorisations par la  moulure en relief qui les contourne. Les dessus des portes, la grille et les feuilles de bois dessinent un arc plein, selon le standard classique, l’inscription sur la façade se réfère à son fondateur “J 1901 V”.

Vervloet Rua do Comércio 51

 

TYPOLOGIE:  commerciale et résidentielle;

Rua do Comércio, nº 51 à 53, siège, Santa Leopoldina (nº actuels 1609 et 1617);

PROTECTION LÉGALE : Résolution nº5/1983 du Conseil Culturel de l’État, Inscription sur le Livre du Patrimoine Historique sous les nº 32 à 68, pages 4v à 7v;

DESCRIPTION ARQUITECTONIQUE: Construit par la famille Vervloet en deux blocs. Volumes différentiés par de faux piliers en relief, unifiés par l’adoption d’un même volume, escalier et langage. Avec traitement plus rustique au rez-de-chaussée et maçonnerie lisse à l’étage supérieur, celui-ci ayant des balcons étroits grillagés.

Vervloet Rua do Comércio 54

 

TYPOLOGIE: commerce, résidence et magasin

Rua do Comércio, nº 54, Siège, Santa Leopoldina;

PROTECTION LÉGALE: résolution nº 5/1983 du Conseil Culturel de l’État, Inscription sur le Livre du Patrimoine Historique sous les nº 32 à 68, pages 4v à 7v;

DESCRIPTION ARQUITECTONIQUE: appartenait à l’origine à João Vervloet, le raffinement esthétique fait de cette construction une référence pour le Commerce à Santa Leopoldina. Principale fonction, commerce et dépôt de café.  Langage composite dans la moulure qui contourne les dessus de porte et dans la séquence des frises et des corniches disposées horizontalement dans toute l’extension de la façade.

Vervloet Rua do Comércio 58

 

TIPOLOGIA:  commercial et résidentiel;

Rua do Comércio, nº 58, 60, 62 (actuellement aux nº 1634, 1638, 1640, 1644);

PROTECTION LÉGALE: résolution nº 5/1983 du Conseil Culturel de l’État, Inscription sur le Livre du Patrimoine Historique sous les nº 32 à 68, pages 4v à 7v;

DESCRIPTION ARQUITECTONIQUE: D’impact tridimensionnel, l’unité composée  conduit à la disposition, au rythme et à l’équilibre des façades, avec ouvertures au nombre de quatre, autant à usage commercial que résidentiel, occupant toute l’extension de la façade, les balcons sont des espaces de transition entre le public et le privé de la famille Vervloet. Mis en ligne,  interrompus à peine par des corniches au niveau des balcons du rez-de-chaussée résidentiel. Le coin est légèrement courbé.

Français

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/belgianc/public_html/includes/bootstrap.inc:1627) in /home/belgianc/public_html/includes/bootstrap.inc on line 1486

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/belgianc/public_html/includes/bootstrap.inc:1627) in /home/belgianc/public_html/includes/bootstrap.inc on line 1490

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/belgianc/public_html/includes/bootstrap.inc:1627) in /home/belgianc/public_html/includes/bootstrap.inc on line 1490

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/belgianc/public_html/includes/bootstrap.inc:1627) in /home/belgianc/public_html/includes/bootstrap.inc on line 1490

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/belgianc/public_html/includes/bootstrap.inc:1627) in /home/belgianc/public_html/includes/bootstrap.inc on line 1490
Famílle Vervloet à Santa Leopoldina (ES) | Patrimônio belga no Brasil

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.